Hassani Hamada Soilihi l’expert à la COI

Hassani Ahamada Soilihi (Ajax) est né le 20 mai 1970 à ikoni, marié et père de deux enfants.
Après des études secondaires au Collège rural d’ikoni et au Lycée Said Mohamed cheikh, à Moroni où il passe son Baccalauréat A4 en 1989, il part poursuivre ses études de droit, à l’Université Sidi Ben Abdellah, à Fès, au Maroc.
En 1998, diplômé en Droit Public, options sciences politiques, il obtient très vite un poste de stagiaire au Ministère de l’Intérieur de l’Union des Comores. La même année, il part en France effectuer un stage à l’école de formation des barreaux de Paris (EFB) et un stage de droit comparé et initiation au fonctionnement des institutions européennes à Bruxelles, en Belgique.

De Septembre 1999 à juin 2000, il se spécialise en Droit International Maritime et Environnement, à l’International Maritime Law Institute, un institut de l’IMO, à Malte. Il effectuera la même année, plusieurs stages pratiques, à la fois à l’International Maritime Organisation et à différentes institutions maritimes, à Londres.
De retour aux Comores, en 2001, il est nommé Conseiller Juridique du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche, de l’Environnement, de l’industrie et de l’Artisanat, poste qu’il occupera jusqu’en 2012.
Durant cette période, il va élaborer différents textes juridiques relatifs à l’environnement, à la pêche, à l’agriculture, à l’énergie et l’artisanat.
Aussi il va bénéficier de plusieurs formations en droit relatives à l’environnement, à la pêche et l’agriculture.
En 2008, il part en Suède, à l’Université Mondiale Maritime où il obtient un diplôme sur la bonne politique et la gestion de l’Environnement. Une formation qui a réuni différents cadres de l’Afrique de l’Est sur les échanges d’expériences entre la Suède et l’Afrique de l’Est.
Il est également diplômé en droit international de l’environnement dans l’océan indien, un diplôme délivré par l’UNITAR, une agence basée à Genève.
En 2010, il est désigné Commissaire général pour représenter les Comores à l’exposition Internationale de Shanghai 2010. “Les miracles de la vie dont la ville et l’écotourisme aux Comores”, était le thème choisi par les Comores.
Aux Comores, et plus exactement à Ikoni, et avant son départ pour le Maroc, il était dans toutes les activités : associatives avec l’UJSI où il fut un temps Secrétaire Général, sportives, à la fois avec le Rafale Club Football, et le Djabal Basket avec lequel il remporta quelques trophées nationaux, culturelles avec la Troupe de Dance Bounarithi. Membre fondateur, il s’est donné pour mission : la sauvegarde des danses folkloriques et traditionnelles Comoriennes. Il forme les jeunes de son âge aux différentes danses traditionnelles du pays et plus particulièrement, à celle de Shigoma shalaasuri, patrimoine exclusif d’Ikoni.
Au Maroc, il était le Secrétaire Général de l’Association des Etudiants Comoriens, section Fès.
A son retour, il s’investit dans sa Ville et il est nommé Secrétaire Général du Comité de Pilotage de la Ville d’Ikoni.

Depuis 2010, il collabore avec l’Armée Nationale de Développement dans le domaine de la sécurité maritime et dans le cadre des activités de l’EASF, African Stand By Force, où il a bénéficié de différentes formations en matière de maintien de la paix. Il a effectué des exercices de l’EASF au Soudan et à Djibouti,
Actuellement il est formé en Gestion de Conflit et à la Sécurité, à l’IPSS, Institute of Peace and Security Strategy, à l’université d’Addis-Abeba, en Ethiopie. Une formation dispensée à l’Elite africaine et diligentée par l’UA.
Depuis 2013, il est affectée à la COI, en qualité d’expert comorien, et a intégré l’Unité Anti Piraterie (UAP) basée aux Seychelles. L’UAP est outil de la Commission de l’Océan Indien pour la sécurité maritime dans l’Afrique Australe et Orientale et Océan Indien. Un programme regroupant 22 pays y compris ceux de la COI. en Droit Public, options sciences politiques, il obtient très vite un poste de stagiaire au Ministère de l’Intérieur de l’Union des Comores. La même année, il part en France effectuer un stage à l’école de formation des barreaux de Paris (EFB) et un stage de droit comparé et initiation au fonctionnement des institutions européennes à Bruxelles, en Belgique.

De Septembre 1999 à juin 2000, il se spécialise en Droit International Maritime et Environnement, à l’International Maritime Law Institute, un institut de l’IMO, à Malte. Il effectuera la même année, plusieurs stages pratiques, à la fois à l’International Maritime Organisation et à différentes institutions maritimes, à Londres.
De retour aux Comores, en 2001, il est nommé Conseiller Juridique du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche, de l’Environnement, de l’industrie et de l’Artisanat, poste qu’il occupera jusqu’en 2012.
Durant cette période, il va élaborer différents textes juridiques relatifs à l’environnement, à la pêche, à l’agriculture, à l’énergie et l’artisanat.
Aussi il va bénéficier de plusieurs formations en droit relatives à l’environnement, à la pêche et l’agriculture.
En 2008, il part en Suède, à l’Université Mondiale Maritime où il obtient un diplôme sur la bonne politique et la gestion de l’Environnement. Une formation qui a réuni différents cadres de l’Afrique de l’Est sur les échanges d’expériences entre la Suède et l’Afrique de l’Est.
Il est également diplômé en droit international de l’environnement dans l’océan indien, un diplôme délivré par l’UNITAR, une agence basée à Genève.
En 2010, il est désigné Commissaire général pour représenter les Comores à l’exposition Internationale de Shanghai 2010. “Les miracles de la vie dont la ville et l’écotourisme aux Comores”, était le thème choisi par les Comores.
Aux Comores, et plus exactement à Ikoni, et avant son départ pour le Maroc, il était dans toutes les activités : associatives avec l’UJSI où il fut un temps Secrétaire Général, sportives, à la fois avec le Rafale Club Football, et le Djabal Basket avec lequel il remporta quelques trophées nationaux, culturelles avec la Troupe de Dance Bounarithi. Membre fondateur, il s’est donné pour mission : la sauvegarde des danses folkloriques et traditionnelles Comoriennes. Il forme les jeunes de son âge aux différentes danses traditionnelles du pays et plus particulièrement, à celle de Shigoma shalaasuri, patrimoine exclusif d’Ikoni.
Au Maroc, il était le Secrétaire Général de l’Association des Etudiants Comoriens, section Fès.
A son retour, il s’investit dans sa Ville et il est nommé Secrétaire Général du Comité de Pilotage de la Ville d’Ikoni.

Depuis 2010, il collabore avec l’Armée Nationale de Développement dans le domaine de la sécurité maritime et dans le cadre des activités de l’EASF, African Stand By Force, où il a bénéficié de différentes formations en matière de maintien de la paix. Il a effectué des exercices de l’EASF au Soudan et à Djibouti,
Actuellement il est formé en Gestion de Conflit et à la Sécurité, à l’IPSS, Institute of Peace and Security Strategy, à l’université d’Addis-Abeba, en Ethiopie. Une formation dispensée à l’Elite africaine et diligentée par l’UA.
Depuis 2013, il est affectée à la COI, en qualité d’expert comorien, et a intégré l’Unité Anti Piraterie (UAP) basée aux Seychelles. L’UAP est outil de la Commission de l’Océan Indien pour la sécurité maritime dans l’Afrique Australe et Orientale et Océan Indien. Un programme regroupant 22 pays y compris ceux de la COI.

Laisser un commentaire