Mme Amina Ali l’universitaire

Mme CHEIK AHMED Amina Ali, mère de cinq enfants, est née à Majunga (Madagascar). Elle y effectue ses études primaires jusqu’en classe de 5ème avant d’intégrer le Lycée de Moroni où elle obtient son baccalauréat littéraire en 1977.
Après deux ans de service national au collège rural d’Iconi, de 1977 à 1979, sous le régime révolutionnaire d’Ali Soilihi, elle part poursuivre ses études supérieures à l’Université de la Réunion où elle obtient une Licence des lettres modernes, en 1983.
Diplômée, elle rentre aux Comores, la même année, où elle intègre le Lycée de Moroni, en tant que professeur de français. Très vite, , de 1985 à 1988, elle est Conseillère pédagogique chargée du suivi du programme du français dans les collèges avec une équipe de la coopération française à Moroni (décharge de 5 heures), ensuite, responsable d’un projet financé par l’UNICEF relatif à la prévention des MST/ SIDA en milieu scolaire (1998-2004) qui lui valut une participation au programme « The friendship programme for the 21st century à Tokyo au Japon, en 1998.
En 1995, elle quitte l’enseignement et le poste de Secrétaire générale adjoint du Syndicat National des Professeurs Comoriens, et devient Directrice de l’enseignement secondaire au ministère de l’éducation nationale, et continue de jouir de son statut de Membre de la commission nationale sur l’élaboration du programme de français jusqu’en mai 1999, date à laquelle, elle va occuper, jusqu’en décembre de la même année, le poste de Directrice de cabinet au ministère de l’économie, du commerce, de l’artisanat et de l’industrie, à Moroni.
Femme très active, elle occupe, de 2000 à 2002, parallèlement, le poste de présidente de la mutuelle de santé d’Iconi, et celui de trésorière et responsable du département « formation, éducation et sensibilisation » de l’Union des Femmes Comoriennes pour la Démocratie.
Et depuis près de six ans, elle prend part à toutes les grandes réalisations de projets de société. Représentante de la Société Civile dans le comité national de l’élaboration de la politique de la femme aux Comores, et également Membre du comité technique de lutte contre la pauvreté, Commission nationale de la lutte contre la drogue, projet UE-ACP « Renforcement des capacités des acteurs non étatiques sur l’élaboration et la gestion de projet» ? Prévention des MST/ SIDA en milieu scolaire, (UNICEF), et vice-présidente de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).
Et depuis janvier 2000, elle est Professeur en techniques d’expression et de communication à l’Ecole Nationale d’Administration et de Commerce (ENAC) à Moroni, devenue, aujourd’hui, Institut Universitaire de Technologie (IUT).

Mme CHEIK AHMED Amina Ali était, de 2015 à 2020, maire de La Commune de Bambao ya Mboini

Laisser un commentaire