Aboubacar Saïd Salim le romancier

Aboubacar Ben Saïd Salim est un romancier auteur de plusieurs romans et également président du Club Kalam, l'association des écrivains comoriens.

Aboubacar Saïd Salim, enfant de Moroni et d’Ikoni, a fait ses études supérieures en France. Revenu aux Comores, il est professeur de français dans les collèges et lycées, et a même été récemment Conseiller principal d’Éducation au GSFA.
Il a obtenu en 1969 le premier prix littéraire de l’Alliance Française au concours de nouvelles.
Il est président du Club Kalam, l’association des écrivains comoriens, et membre fondateur du Cercle Pohori pour la diffusion de la poésie comorienne.
Parallèlement à ses activités littéraires, Aboubacar Saïd Salim a toujours mené des combats politiques. Il a ainsi été emprisonné pour ses liens avec le Front démocratique.
Il a également milité au sein du parti Shuma, avant de devenir le conseiller en communication du colonel Azali, après le putsch d’avril 1999.
Auteur d’un recueil de poésie Crimailles et nostalgie et de plusieurs romans Et la graine, Le bal des Mercenaires, il est actuellement professeur et animateur d’une émission hebdomadaire consacrée à la littérature comorienne, à l’ORTC.
ET LA GRAINE….
Ce roman, au titre évocateur, est consacré à un événement qui a, indéniablement, contribué à la marche de l’histoire des Comores : la grève des étudiants de mars 1968…
Et la graine… nous montre des êtres semblables à nous et, par-là, nous interroge, inquiète, rassure et nous hausse par le récit, nous fait participer à cette épopée, à une autre époque où les cœurs étaient vaillants : ce mouvement allait entraîner l’indépendance.

LE BAL DES MERCENAIRES
Dans Le bal des mercenaires, Aboubacar Said Salim aborde, à travers une histoire d’amour, le poids des traditions villageoises et la confrontation de celles-ci aux mœurs citadines, le tout sur un fond de violences…

Laisser un commentaire