Me Soulaïmane Soudjay, un brillant avocat

Me Soulaïmane SOUDJAY, docteur en droit, est l’un des brillants avocats comoriens de sa génération.

Appelez-le maître. Le titre manquait à son pédigrée. Soulaimane Soudjay avocat depuis juin 2017. Il a prêté serment, au barreau de Moroni, devant les magistrats, le Procureur Général, le consul de l’Ambassade de France, les avocats et une assistance formée de diverses personnalités.

Soulaimane Soudjay était vêtu d’une robe noire et d’un nœud papillon blanc, comme une dizaine de ses confrères conviés à la cérémonie.

Il a répondu « Je le jure » à l’injonction d’exercer ses futures fonctions avec « dignité, conscience, indépendance, probité et humanité », comme le veut le serment d’avocat.

Soulaimane Soudjay a installé son cabinet Avocatissime, dans la zone de Mavouna-Djomani, à Moroni. Le cabinet s’occupe désormais d’affaires à caractère national et international.

Diplômé de l’Institut d’Etudes Politique (IEP) d’Aix en Provence, en Droit et relations internationales, juriste de formation (Docteur en droit) , titulaire du CAPA (Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat) Soulaimane Soudjay réalise sa vocation: celle de servir encore plus son pays.

Soulaimane Soudjay a déjà occupé un poste éminemment politique de Directeur de cabinet de l’ancien président de l’assemblée nationale M. Said Mohamed Mchangama sous la présidence de Saïd Mohamed Djohar.

En France, il était directeur juridique et de la citoyenneté dans une collectivité territoriale française (affaires juridiques, élections, état-civil.)

Soulaïmane Soudjay est auteur d’un essai intitulé : La FAO – Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, publié en mars 1998 chez l’Harmattan

Barreau

Laisser un commentaire